Voyager sans déchet : contribuer à la protection de la planète

Le tourisme zéro déchet représente un engagement fort à réduire, réutiliser et recycler durant toute l'expérience de voyage, avec pour objectif de générer un minimum de déchets. Cette approche repose sur des choix durables visant à protéger l'environnement et à conserver la beauté des destinations visitées. Elle implique une prise de conscience de l'impact de nos actions en voyage et une volonté d'adopter des pratiques respectueuses de notre planète, tout en profitant pleinement de ses merveilles. Adopter une approche zéro déchet en voyage est non seulement bénéfique pour l'environnement, mais enrichit également l'expérience de voyage en nous rendant plus attentifs aux cultures découvertes et aux paysages admirés.

Cependant, passer à l'action n'est pas toujours simple, et c'est un mouvement de fond que les professionnels du tourisme doivent également initier.

Comprendre le concept du zéro déchet en voyage

Drapeau THTS

Le mouvement zéro déchet en voyage s'articule autour de cinq principes clés : refuser ce dont nous n'avons pas besoin, réduire notre consommation, réutiliser au maximum, recycler ce qui ne peut être réutilisé, et composter les déchets organiques. En voyage, cela implique de faire des choix réfléchis pour chaque produit et chaque action afin de minimiser l'impact environnemental des touristes.

Les destinations touristiques populaires sont souvent les plus affectées par les effets négatifs du tourisme de masse, notamment l'accumulation de déchets. Des îles paradisiaques aux villes historiques, l'impact visible des déchets peut altérer l'expérience des visiteurs et nuire à l'environnement local. Par exemple, les Seychelles produisent en moyenne 85 000 tonnes de déchets par an, stockées dans plusieurs décharges. Selon le ministre de l'Environnement des Seychelles, environ 50 000 tonnes de ces déchets pourront être récupérées pour la valorisation énergétique. Ce plan ambitieux vise également à réduire de 80 % la quantité de déchets solides mis en décharge dans l'archipel, ainsi qu'à diminuer le risque d'incendies récurrents sur ces sites. Le mouvement zéro déchet repose donc sur les efforts conjugués des voyageurs, des professionnels du tourisme et des pays hôtes pour accélérer ce changement de paradigme.

Organiser son voyage en mode zéro déchet

Drapeau THTS

Le secteur du tourisme est confronté à de nombreux défis éthiques et environnementaux, tels que les vols gourmands en carburant, le surtourisme et l’exploitation des territoires. Un autre problème majeur est la fuite des revenus touristiques, où la majorité des profits bénéficient à de grandes entreprises internationales plutôt qu’aux communautés locales qui en ont besoin.

Cependant, il n'est pas nécessaire de renoncer complètement aux voyages. Lorsqu'il est pratiqué de manière responsable, le tourisme peut avoir un impact extrêmement positif, tant pour les voyageurs que pour les destinations visitées. Avec une planification soignée et en choisissant des compagnies de voyage éthiques, le tourisme durable peut soutenir les moyens de subsistance locaux et diriger vos dépenses directement vers l'économie locale.

En favorisant les entreprises locales, les voyageurs permettent aux petites entreprises de prospérer. Ces dépenses conscientes financent des projets communautaires et contribuent à la protection de l'environnement, en soulignant la valeur économique des écosystèmes intacts. Ainsi, préparer votre voyage en adoptant une approche zéro déchet ne se limite pas à réduire votre production de déchets ; cela inclut également la sélection de modes de transport, d'hébergements et d'activités qui soutiennent les économies locales et minimisent votre impact environnemental global.

Sur place, des gestes simples tels qu’éteindre les lumières en quittant une pièce, prendre des douches plus courtes et éviter les plastiques à usage unique peuvent significativement contribuer à la conservation des ressources locales en eau et en énergie. Ces actions aident à maintenir la propreté et la beauté des destinations, assurant qu'elles restent accueillantes et intactes. Participer à la conservation de l’environnement peut aussi passer par le paiement des droits d’entrée pour visiter des parcs nationaux ou des zones naturelles protégées. Les touristes soutiennent ainsi les efforts de conservation de ces environnements sensibles et de la faune indigène, finançant des projets cruciaux pour protéger et restaurer les habitats naturels et assurer la survie des espèces locales.

Astuces pratiques pour un voyage zéro déchet

Drapeau THTS

Voyager en mode zéro déchet demande un changement de perspective par rapport au tourisme traditionnel, mais c'est un effort qui en vaut la peine. Voici quelques conseils et bonnes pratiques, que vous partiez en randonnée dans le Grand Canyon ou pour un week-end à Londres :

Utiliser une gourde et un accessoire de stérilisation d'eau : Dans les régions où l'eau du robinet est potable, remplissez simplement votre gourde aux fontaines publiques disponibles. Pour les zones où l'eau nécessite d'être purifiée, des tablettes de stérilisation ou des systèmes UV sont pratiques et efficaces. Évitez d'opter pour des bouteilles en plastique à usage unique par crainte de manquer d'eau potable.

Utiliser des sacs en tissu : Ces sacs peuvent être utilisés pour vos achats, comme sac de plage, pour le linge sale, ou même comme sac à main. Acheter un sac en toile dans un café local ou un musée soutient non seulement l'économie locale, mais vous offre également un souvenir durable de votre voyage.

Opter pour des cosmétiques solides : Intégrez des cosmétiques solides dans votre routine de soins. Ils réduisent l'utilisation de plastique et sont souvent composés d'ingrédients biologiques, minimisant ainsi votre impact environnemental. Assurez-vous de faire le plein avant de partir, car ils peuvent être difficiles à trouver en voyage.

Refuser les sacs et les emballages superflus : Adoptez une approche proactive en refusant systématiquement les sacs en plastique et autres emballages inutiles. Cela peut nécessiter un effort de communication, surtout à l'étranger, mais c'est un pas important vers la réduction des déchets.

Choisir des hébergements écoresponsables : Optez pour des hébergements qui mettent en œuvre des pratiques durables telles que le recyclage, l'utilisation limitée de matériaux à usage unique, et qui soutiennent la conservation de l'environnement local. Il existe des options pour tous les budgets, des auberges de jeunesse aux hôtels de luxe.

Utiliser des couverts et des pailles réutilisables : Compact et léger, cet ensemble peut facilement vous accompagner dans toutes vos aventures.

Opter pour des expériences écotouristiques : Que ce soit une visite guidée respectueuse de la faune ou un atelier artisanal local, choisir des expériences écotouristiques enrichit votre voyage tout en soutenant des pratiques durables.

Adopter une approche zéro déchet en voyage va au-delà de simplement contribuer à la protection de l’environnement ; c’est aussi une façon de voyager plus consciente et respectueuse. En intégrant ces pratiques dans vos aventures, vous pouvez jouer un rôle dans la préservation de la planète tout en découvrant le monde de manière plus significative et durable. 2/2

Source : École Supérieure De Tourisme Troyes Metz

Autres publications

Drapeau THTS
Le master of science

Le Master of Science en Culinary & Leadership Innovation obtient la labellisation de la CGE.

L’Institut Lyfe, autrefois connu sous le nom d’Institut Paul Bocuse, une école française renommée dans le domaine du management des Arts Culinaires, de la Pâtisserie et de l’Hôtellerie-Restauration, est heureux d’annoncer la validation officielle de son programme MSc en Culinary and Leadership Innovation (MCLI) par la Conférence des Grandes Écoles. Il s’agit d’une première pour une école spécialisée dans ce domaine.

Lire l'article
fr_FR